De Walstad à Jaubert... de l'eau douce à l'eau salée...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

De Walstad à Jaubert... de l'eau douce à l'eau salée...

Message  DSB56 le Lun 30 Jan 2017 - 16:53

Bonjour,

Voilà plusieurs mois que je suis inscrit sur ce bon forum et que je me nourris des précieuses informations délivrées par les membres chevronnés. Mon petit récifal de 240 litres est en eau depuis 9 mois et il est temps de me présenter.

Je pratique l'aquariophilie depuis l'âge de 15 ans et je vais bientôt en avoir 50. Bien avant d'en connaître les méthodologies théoriques, notamment celle publiée en 1999 par Diana Walstad, sous le titre "Ecology of the Planted Aquarium", ma passion a toujours été motivée par la volonté de créer des biotopes captifs fonctionnant de manière la plus naturelle possible. Pour ceux qui ne connaissent pas et qui veulent découvrir et comprendre simplement la méthode de Diana Walstad, je me permet de conseiller cette série de 11 vidéos accessibles à partir de ce lien : https://www.youtube.com/watch?v=4kIQfQiUstI ; même le récifaliste pur peut certainement y trouver des informations précieuses sur la biologie et la chimie d'un aquarium dit "naturel".

Ma plus grande et modeste réussite low tech ( pour employer un terme à la mode ) est mon aquarium asiatique de 450 litres qui, pourtant bien peuplé ( de petits cyprinidés ), fonctionne depuis plusieurs années sans filtre mécanique. Bien entendu, avec son fond de 8 cms de vase - résultant de la décomposition de débris de plantes aquatiques et de feuilles de chêne - et son eau ambrée et turpide, cet écosystème est esthétiquement plus proche de ceci https://www.youtube.com/watch?v=ID7Clj7__bc&t=1499s que d'une création aquascaping de akashi AMANO. Des plantes qui s'entremêlent en un fouillis sauvage, des poissons qui s'y reproduisent quand la mousson est bisanuellement simulée par un changement massif à l'eau de pluie, de la microfaune qui grouille sous les feuilles de chênes... voilà l'aquariophilie d'eau douce que j'aime ! Quant au paramètres de l'eau, il y a bien longtemps que je ne fais plus de tests.

De Walstad à Jaubert ( en vérité la théorie du second précède celle de la première ), il n'y a qu'un pas biochimique que le processus final de dénitrification fait dévier. Dans la vase d'un aquarium d'eau douce ou dans le sable d'un récifal, on compte sur le travail de "petites bestioles" pour épurer le bac. Il était donc presque logique que j'adopte la méthode Jaubert pour la maintenance de mon bac récifal. Bien que je connaissais "sur le papier" cette méthode, j'ai pu concrètement préparer et réaliser mon projet grâce aux expériences "de terrain" exposées par les membres de ce forum et je les remercie vivement.
En vérité, j'ai choisi de faire un récifal DSB ( non déporté ), principalement dédié aux octocoralliaires et autres coraux mous. D'ailleurs, j'ai constaté que les vidéos dédiées à l'implantation de ces coraux sur les récifs naturels sont plutôt rares ; on peut y voir parfois des coraux cuirs mais presque jamais, pour ne pas dire jamais, de Zoanthidae ou Discosomatidae et apparentés. Si vous avez des liens à me proposer sur ce sujet, je suis preneur.

Mon bac :

Longueur 120 cm, largeur 40 cm , hauteur 50 cm ( empli presque jusqu'en surface ). 240 litres brut.

Eclairage : 4 x 54 watts ( 2 fois 10000 k + 2 fois 20000 k ). ( rampe et tubes bas de gamme )

Brassage : 2 fois 3000 litres/heures ( pompes Sunsun premier prix ). Une sur chaque vitre latérale, formant un courant circulaire que j'alterne manuellement deux fois par 24 heures.

Filtration mécanique : un petit filtre interne dont le perlon est changé tous les trois jours.

Mise en place :

J'ai constitué mes 15 à 20 cm de substrat avec du sable de chantier fin ( 0/2 ) lavé soigneusement et d'un seau ( un petit seau ! Embarassed ) de sable vivant de la côte atlantique. J'ai ensuite ajouté 10 kilos de pierres vivantes d'Indonésie acclimatées et 15 kilos de roches coralliennes mortes.

Les détritivores ( 10 crevettes Palaemon elegans, une trentaine d'escargots Gibbula umbilicalis ) ont été prélevés et introduits en même temps que le sable et les pierres vivantes.

Seulement 1 mois après une très bonne occasion m'a fait acquérir une vingtaine d'espèces de coraux, dont quelques Scléractiniaires "faciles".

J'ai commencé à peupler en poissons au bout de trois mois, à raison de deux poissons par mois : 3 Chromis viridis, 1 Nemateleotris magnifica, 1 Ptérapogon, kauderni, 2 amphiprions ocellaris, 1 salarias.

Bilan

Aujourd'hui, après 9 mois de fonctionnement, je peux faire ce premier bilan :

- Les différentes étapes de maturation ( notamment la succession de phases alguales ) se sont déroulées comme généralement prévues. Les coraux prématurément introduits n'en ont pas souffert.

- Le sable très fin ne s'est pas colmaté, y compris dans les couches profondes où aucun vers ne s'aventure.

- On ne différencie plus les pierres vivantes des pierres mortes et des coralines roses ou pourpres les recouvrent ça et là.

- Le bac grouille, dans le sable et les roches, de multiples espèces de vers sessiles et errants, d'escargots divers et d'une riche microfaune. Une certaine proportion de cette faune, notamment des annélides fouisseurs et des gastéropodes arrivés adultes ou sous forme larvaires, sont des espèces de l'Atlantique s'étant ( provisoirement ? ) adaptées aux conditions tropicales de l'aquarium.

- Tous les coraux sont vivants mais seuls les coraux mous croissent très vivement ; les durs se contentent de "végéter" ou de se développer très doucement.  

- Les crevettes Palaemon elegans sont toujours vivantes mais ne grainent plus. Il ne reste qu'une dizaine des gros escargots gibulles de nos côtes mais, à mon grand étonnement, après les avoir vu régulièrement expulser de la laitance, je découvre régulièrement des tout petits.

- Tous les poissons ont l'air de s'épanouir. Les chromis ne s'étripent pas ( pas encore ? ), les clowns ondulent dans leur grand sarcophyton à long polypes blancs, le Kauderni célibataire est un goinfre, le gobie de feu rejoint sa grotte à l'extinction des feux et la salarias s'empiffre des algues sur les vitres du fond et latérales, que je ne gratte jamais.

- Vu la couleur marron du perlon, le filtrage mécanique me semble participer du bon fonctionnement de mon bac. Même si le sauvetage des petites ophiures et des gammares coincées dans la ouate que je dois jeter à la poubelle  I love you  est parfois fastidieux !

- Je ne fais pas de test ( sinon visuels ). Je change environ 10 % de l'eau chaque mois avec un sel enrichi.

- Je suis entièrement satisfait à ce jour de l'évolution de ce petit récifal et je retrouve, comme en eau douce, le plaisir à observer vivre "naturellement" une parcelle de nature océanique. Ce bac n'a que 9 mois et il est effectivement bien jeune ; néanmoins, je "sens", peut-être à tord, qu'il a déjà trouvé un certain équilibre... un équilibre que je n'ai pas l'intention de troubler par des ajouts inconsidérés de vivants ou autres ( la sagesse est souvent l'atout majeur des "vieux" aquariophiles  Wink  ). Bref, mon aquarium récifal me plaît beaucoup !

Perspectives

Je possède en réserve un bac de 600 litres non usité que je projette de mettre en eau dans 2 ou 3 ans. Je pense, sous réserve des enseignements que mon 240 litres et ce forum me délivreront encore, repartir sur les mêmes bases mais en ne maintenant que des coraux mous, voire quelques lps. Je suppose que la croissance des sps est freinée par les toxines libérées par les coraux mous ; à moins que les paramètres de l'eau ne leur conviennent pas. De plus, je suis convaincu que ma pratique volontairement "simpliste" de l'aquariophilie récifale ne se prête pas à leur maintenance à long terme.

J'aimerais aussi dans ce futur bac reproduire plus fidèlement ( d'où le désir de trouver des vidéos ou photos du milieu naturel ) une parcelle de récif peuplé uniquement de coraux mous, quitte à limiter le nombre d'espèces et leur offrir plus d'espace pour leur croissance. Et puis, dans ce volume, je pourrais ajouter un certain chirurgien jaune ( incontournable ! ), un centropyge ( s'il me promet de ne pas toucher aux coraux ) et, peut-être - 600 litres c'est un peu juste à mon goût - cette "satanée" mais non moins magnifique Dory que mes "Némo", d'après mes enfants, attendent impatiemment scratch  


Dernière édition par DSB56 le Lun 30 Jan 2017 - 21:18, édité 1 fois (Raison : orthographe)

DSB56

Messages : 37
Date d'inscription : 13/07/2016
Age : 50
Localisation : Morbihan

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Walstad à Jaubert... de l'eau douce à l'eau salée...

Message  Joé le Lun 30 Jan 2017 - 19:25

Bonsoir DSB56,

tu es le bienvenu parmi nous et nous sommes très heureux d'avoir contribué à l'élaboration de ton premier bac Jaubert.

Je connais très bien la méthode de Diana Walstad pour l'avoir mise en œuvre dans des bacs d'eau douce lorsque l'aquariophilie récifale me paraissait inaccessible.

La réussite d'un bac dit "proche de la nature" demande surtout de l'observation et beaucoup de patience, ce qui est une qualité de plus en plus rare dans notre société.

@+
avatar
Joé
Admin

Messages : 6899
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 52
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Walstad à Jaubert... de l'eau douce à l'eau salée...

Message  max79 le Lun 30 Jan 2017 - 20:19

Bonsoir DSB56, bienvenu sur le forum je suis impatient de voir des photos de ton bac, à bientôt...

max79

Messages : 178
Date d'inscription : 14/11/2015
Age : 38
Localisation : Loire-atlantique

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Walstad à Jaubert... de l'eau douce à l'eau salée...

Message  chrysopolis le Lun 30 Jan 2017 - 21:08

bonsoir et bienvenu.

maintenant que ton récit nous à mis l'eau à la bouche, il faut passer à l’illustration, en définitif des photos, des photos !!!

si tu es un acro des méthodes naturelles, la méthode jaubert te tend les bras.

je ré-edite mon message.

dit donc c'est très très intéressant ton histoire pour l'eau douce.

j'attends avec impatience ton reportage lol.

chrysopolis

Messages : 181
Date d'inscription : 27/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Walstad à Jaubert... de l'eau douce à l'eau salée...

Message  DSB56 le Lun 30 Jan 2017 - 21:28

Des photos oui... mais il faut que je trouve autre chose que mon portable basique qui sort des photos tellement bleutées de mon bac que finalement on ne voit rien d’intéressant... sinon qu'il s'agit d'un aquarium Wink.

Merci à tous !

DSB56

Messages : 37
Date d'inscription : 13/07/2016
Age : 50
Localisation : Morbihan

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Walstad à Jaubert... de l'eau douce à l'eau salée...

Message  chrysopolis le Lun 30 Jan 2017 - 21:38

bah qu'importe, une vidéo, un dessin, une aquarelle, une gravure que sais-je lol.

en tout cs à cause de toi, une nuit blanche de lecture s'annonce (je suis très, trop curieux) What a Face

c'est dingue, jamais entendu parlé, une recherche sur google, 1 million de résultats ...

chrysopolis

Messages : 181
Date d'inscription : 27/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Walstad à Jaubert... de l'eau douce à l'eau salée...

Message  DSB56 le Lun 30 Jan 2017 - 21:56

chrysopolis a écrit:bah qu'importe, une vidéo, un dessin, une aquarelle, une gravure que sais-je lol.

en tout cs à cause de toi, une nuit blanche de lecture s'annonce (je suis très, trop curieux)  What a Face

c'est dingue, jamais entendu parlé, une recherche sur google, 1 million de résultats ...

Promis, je demande demain à ma femme, qui est plus jeune que moi et à un portable high tech, de prendre mes bacs en photo... puis de les télécharger sur l'ordi ( rien que cela ! ).

Le visionnage des 11 vidéos dont j'ai donné le lien d'entrée dans mon post ne devrait prendre qu'environ 4 heures seulement ; en commençant maintenant tu te couches à 2 heures du mat en sachant tout sur la méthode Walstad Wink .

DSB56

Messages : 37
Date d'inscription : 13/07/2016
Age : 50
Localisation : Morbihan

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Walstad à Jaubert... de l'eau douce à l'eau salée...

Message  babas698 le Mar 31 Jan 2017 - 18:06

Ça c'est de la présentation de compèt'.

Sois le bienvenu.

Jaubert

babas698

Messages : 231
Date d'inscription : 09/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Walstad à Jaubert... de l'eau douce à l'eau salée...

Message  DSB56 le Mar 31 Jan 2017 - 19:59

babas698 a écrit:Ça c'est de la présentation de compèt'.

Sois le bienvenu.

Jaubert

Merci ! banane trinque

DSB56

Messages : 37
Date d'inscription : 13/07/2016
Age : 50
Localisation : Morbihan

Revenir en haut Aller en bas

De Walstad à Jaubert... en photos

Message  DSB56 le Mer 1 Fév 2017 - 14:39

Bonjour,

Voilà, j'ai fais ce que j'ai pu. C'est pas terrible mais cela donne une idée des deux aquariums que j'ai présentés.
















DSB56

Messages : 37
Date d'inscription : 13/07/2016
Age : 50
Localisation : Morbihan

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Walstad à Jaubert... de l'eau douce à l'eau salée...

Message  Stomias le Mer 1 Fév 2017 - 16:32

Malgré la qualité moyenne des photos, on peut se rendre compte que tu as de forts jolis bacs. Bien peuplés, ça doit être agréable à regarder, à l’œil nu bien-sûr Wink
avatar
Stomias
Admin

Messages : 2514
Date d'inscription : 04/07/2015
Age : 63
Localisation : Ferrières en Gâtinais (45)

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Walstad à Jaubert... de l'eau douce à l'eau salée...

Message  DSB56 le Mer 1 Fév 2017 - 17:35

Stomias a écrit:
Malgré la qualité moyenne des photos, on peut se rendre compte que tu as de forts jolis bacs. Bien peuplés, ça doit être agréable à regarder, à l’œil nu bien-sûr Wink

Merci ! Vraiment désolé pour la qualité des photos ; je me suis même demandé si je devais les poster. Je constate que le "low tech" ne fonctionne pas dans le domaine de la photographie d'aquariums.

DSB56

Messages : 37
Date d'inscription : 13/07/2016
Age : 50
Localisation : Morbihan

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Walstad à Jaubert... de l'eau douce à l'eau salée...

Message  max79 le Mer 1 Fév 2017 - 21:17

Merci pour les photos j'avais besoin d’être rassasié après ta présentation.Que dire du bac d'eau douce.....j'ai pas réussi à faire aussi bien,il est magnifique de part sa pousse, merci pour le partage.
Pour le dsb, j'aime bien le stylophora violet et les rhodactis (si je vois bien).Tu as des chromis viridis, peux tu nous en parler:
-nombre au départ, nombre actuel, depuis combien de temps, et ton point de vue sur la maintenance.

Pour finir oui c'est pas simple la photo en aquariophilie surtout si l'on souhaite se faire plaisir, ça peut vite faire mal au porte monnaie.

max79

Messages : 178
Date d'inscription : 14/11/2015
Age : 38
Localisation : Loire-atlantique

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Walstad à Jaubert... de l'eau douce à l'eau salée...

Message  chrysopolis le Mer 1 Fév 2017 - 21:29

oui très sympathique tes bacs.

ton bac d'eau douce est magnifique, aussi beau qu'un hollandais avec trois fois moins de bricole (quand je penses au miens qui avait ph mètre ceci celà injection de co2 ...).

ton jaubert est sympathique également.

comme quoi, le simplissime fonctionne pour de vrai.


chrysopolis

Messages : 181
Date d'inscription : 27/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Walstad à Jaubert... de l'eau douce à l'eau salée...

Message  DSB56 le Jeu 2 Fév 2017 - 8:32

chrysopolis a écrit:oui très sympathique tes bacs.

ton bac d'eau douce est magnifique, aussi beau qu'un hollandais avec trois fois moins de bricole (quand je penses au miens qui avait ph mètre ceci celà injection de co2 ...).

ton jaubert est sympathique également.

comme quoi, le simplissime fonctionne pour de vrai.


Merci. Disons qu'il s'agit d'un bac hollandais "sauvage", planté d'espèces faciles. Du point de vue esthétique, ce genre de bac présenté à un concours de bacs plantés serait impitoyablement recalé pour non-conformité aux exigences du style... Et ce serait tant mieux pour moi  Wink !

DSB56

Messages : 37
Date d'inscription : 13/07/2016
Age : 50
Localisation : Morbihan

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Walstad à Jaubert... de l'eau douce à l'eau salée...

Message  chrysopolis le Jeu 2 Fév 2017 - 10:24

de mon avis, il vaut mieux un bac "naturel" très très moyen comme les tiens LooL qu'une superbe formule 1 boosté à tout un tat de truc et qui au premier accro se crach irrémédiablement.


chrysopolis

Messages : 181
Date d'inscription : 27/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Walstad à Jaubert... de l'eau douce à l'eau salée...

Message  DSB56 le Jeu 2 Fév 2017 - 12:36

chrysopolis a écrit:de mon avis, il vaut mieux un bac "naturel" très très moyen comme les tiens LooL qu'une superbe formule 1 boosté à tout un tat de truc et qui au premier accro se crach irrémédiablement.


Merci pour ta participation...

Je ne crois pas personnellement qu'une maintenance très sophistiquée ( techniquement et technologiquement ) soit plus risquée qu'une maintenance dite "naturelle" ou simplifiée ; je pense plutôt que l'aquariophile subit immanquablement une sanction chaque fois que sa volonté de toute-puissance l'élève orgueilleusement au-dessus de la nature, au point d'en oublier les Principes fondamentaux. Et des aquariophiles qui, à un moment, se prennent pour des dieux, il y en a probablement autant en  "low tech" qu'en "high tech". Cela m'arrive parfois ( encore !) ... mais l'expérience me fait rapidement redescendre sur terre !

DSB56

Messages : 37
Date d'inscription : 13/07/2016
Age : 50
Localisation : Morbihan

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Walstad à Jaubert... de l'eau douce à l'eau salée...

Message  DSB56 le Dim 5 Mar 2017 - 14:51

max79 a écrit:Merci pour les photos j'avais besoin d’être rassasié après ta présentation.Que dire du bac d'eau douce.....j'ai pas réussi à faire aussi bien,il est magnifique de part sa pousse, merci pour le partage.
Pour le dsb, j'aime bien le stylophora violet et les rhodactis (si je vois bien).Tu as des chromis viridis, peux tu nous en parler:
-nombre au départ, nombre actuel, depuis combien de temps, et ton point de vue sur la maintenance.

Pour finir oui c'est pas simple la photo en aquariophilie surtout si l'on souhaite se faire plaisir, ça peut vite faire mal au porte monnaie.

Bonjour,

Je viens de me rendre compte que j'étais passé à côté de ton message. Désolé ! Je réponds donc avec du retard à ton questionnement concernant les Chromis Véridis de mon bac.

Ces trois poissons on été les premiers introduits dans ce bac, il y a donc à présent plus de 7 mois. Elles nagent constamment ensemble en banc rapproché et ne se séparent qu'à l'extinction des feux pour se réfugier chacune entre les branches des coraux durs. Je ne les ai jamais vues se chamailler sérieusement ; elles se donnent parfois de légers coups de tête comme pour faire respecter les positions verticales de chacune dans la colonne d'eau ; la Chromis dominante occupe toujours la position la plus haute.

Il est bien entendu encore trop tôt pour faire un bilan sur leur cohabitation intraspécifique. Toutefois, avant de les accueillir, j'avais pris des informations auprès de récifalistes les maintenant en groupe sans problème depuis des années. Il semblerait que le manque de nourriture distribuée dans certains bacs oligotrophes serait la cause d'agressivité grave entre ces demoiselles. La concurrence alimentaire étant une cause scientifiquement avérée d'agressivité intraspécifique et interspécifique chez de nombreux animaux captifs, j'aurais tendance à croire en cette hypothèse.

Bon dimanche,

DSB56

DSB56

Messages : 37
Date d'inscription : 13/07/2016
Age : 50
Localisation : Morbihan

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Walstad à Jaubert... de l'eau douce à l'eau salée...

Message  max79 le Mar 7 Mar 2017 - 20:57

DSB56 a écrit: la Chromis dominante occupe toujours la position la plus haute

Merci, tes retours sont constructifs et me permettent d'étoffer mes connaissances sur la maintenance de ce poisson.

DSB56 a écrit: Il semblerait que le manque de nourriture distribuée dans certains bacs oligotrophes serait la cause d'agressivité grave entre ces demoiselles. La concurrence alimentaire étant une cause scientifiquement avérée d'agressivité intraspécifique et interspécifique chez de nombreux animaux captifs, j'aurais tendance à croire en cette hypothèse.

Pour mon cas je suis d'accord à 100%, c'est pour cela que je maintient plus qu'un seul spécimen. pale

max79

Messages : 178
Date d'inscription : 14/11/2015
Age : 38
Localisation : Loire-atlantique

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Walstad à Jaubert... de l'eau douce à l'eau salée...

Message  Al3an le Mer 8 Mar 2017 - 9:54

Tiens,tiens, amusant, j'observe pas la même chose chez les chromis...
J'ai un banc de 13 chromis depuis 2 ans, à peu près.
J'ai commencé avec 10, les 3 autres sont arrivées quelques mois plus tard, une par une (des bacs qui n'avaient pas réussi à maintenir un banc et dont il ne restait qu'1 chromis).

Pas d'agressivité entre elles. Il n'y en a jamais eu. Elle ne nagent pas vraiment en banc serré sauf si un évènement dans la maison leur fait peur. Pas de place particulière pour l'une d'elle non plus.
La nuit elles se planquent dans les trous des pv (j'ai plus de sps).

Elles ont eu à vivre des périodes moins frugales côté alimentation puisque j'ai réduit drastiquement mon alimentation afin de voir un effet (ou pas, dans mon cas) sur les no3/po4.

Par contre côté relation interspécifique, elles sont pas tendre si un nouveau venu pointe son nez... L'une ou l'autre fonce dessus pour lui donner des coups de queue. Bon cela n'est valable que pour les petits poissons, elles n'ont jamais rien tenté face au zanclus ou à l'hepatus...
Pas bien malines mais pas folles non plus!
avatar
Al3an
Modérateur / Conseiller

Messages : 3294
Date d'inscription : 12/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Walstad à Jaubert... de l'eau douce à l'eau salée...

Message  DSB56 le Mer 8 Mar 2017 - 12:39

Bonjour Al3an,

Le nombre d'individus ( seulement 3 en ce qui me concerne ), le volume du bac,  l'agencement du décor, les autres espèces piscicoles présentes dans le bac, influent probablement sur le comportement groupal des Chromis viridis en captivité.

Concernant la hiérarchisation positionnelle verticale dans la colonne d'eau, j'ai vu récemment un documentaire relatant ce comportement chez les Anthias, en milieu naturel. Mais bon, mon rapport d'observation, strictement relatif aux Chromis de mon bac, n'a qu'une valeur très limitée.

Toujours est-il que ton expérience témoigne, bien plus significativement que le mien ( durée de maintenance et nombre d'individus ) qu'il apparaît possible de maintenir les Chromis en groupe - au moins deux ans dans ton cas - sans que cela conduise fatalement à l'hécatombe intraspécifique annoncée comme une fatalité sur de nombreux forums.

Néanmoins, on ne peut nier que de nombreux récifalistes, après avoir introduit un "banc" dans leur bac, se retrouve trop rapidement avec un seul individu ou au mieux une paire. Compte tenu qu'il s'agit d'une espèce grégaire généralement choisie par les débutants en aquariophilie d'eau de mer, il serait intéressant, que des aquariologues professionnels, de passage sur ce forum, apportent un avis scientifique sur les raisons de ce fréquent échec de maintenance.  

À plus...

DSB56

Messages : 37
Date d'inscription : 13/07/2016
Age : 50
Localisation : Morbihan

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum