Encore une question (et il y en aura d'autres)

Aller en bas

Encore une question (et il y en aura d'autres) Empty Encore une question (et il y en aura d'autres)

Message  Diggs le Lun 12 Aoû 2019 - 22:26

Dans le topic de mon projet je précise que je vais coller au plus près de la méthode originale, avec un plénum matérialisé...
Si ce n'est pas démontré, je pense qu'il ne faut pas l'enterrer (sans mauvais jeu de mots) trop vite.

Bref,on lit très fréquemment "plaques de filtre sous gravier + moustiquaire".

Je me pose toujours cette question sans réponse sur la moustiquaire...

La plupart de celles que j'ai vu ont des mailles de 0.8mm, hors les grilles de filtre sous sables sont prévues pour une granulométrie à partir de 1mm, sachant que l'usage du 2/4 est préconisé.

Le but de la moustiquaire étant d'éviter un passage du sable et des sédiments dans le plénum, le maillage de 0.8mm d'une moustiquaire fait il une grosse différence avec des grilles prévues pour une granulométrie de 1mm ??? Je dirais que non...


Mon pote m'a filé les grilles que j'attendais, et effectivement c'est prévu pour une granulométrie de 1mm et plus... J'ai testé avec un sable caviar de 1mm et rien ne passe au travers des grilles.

Joé a écrit:voici deux photos des années 80 illustrant de façon spectaculaire la transformation d'un bac équipé d'un filtre sous sable (oxygène dans les couches profondes du sédiment) et l'évolution du même bac après avoir débranché le fameux filtre. La méthode Jaubert était née!

Mettait il déjà une moustiquaire dans les années 80 ???

Sachant que je vais utiliser de l'aragonite 2-4 (je n'ai pas encore reçu les sacs), a quoi servirai cette moustiquaire?

- Le calibrage de l'aragonite serait il fantaisiste du genre "majorité de grains 2-4" avec une partie de grains de taille inférieure?
- une partie de la microfaune serait elle capable de passer au travers la grille du filtre sous sable mais pas de la moustiquaire?
- Est-ce une histoire de sédimentation?

Entre les 0.8 mm d'une moustiquaire et les 1 mm de la grille y'a pas un écart faramineux, dans ce cas un voile d'hivernage serait plus adapté (comme certains utilisent).
Diggs
Diggs

Messages : 54
Date d'inscription : 08/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

Encore une question (et il y en aura d'autres) Empty Re: Encore une question (et il y en aura d'autres)

Message  Diggs le Ven 16 Aoû 2019 - 21:32

Bon, en attendant mon aragonite 2-4 (pff encore 15 jours à attendre), je me suis livré à une petite expérience...

Je suis allé chercher un morceau de voile d'hivernage 30 g/m, intissé.
J'en ai coupé un morceau que j'ai fixé sur un verre rempli d'eau du robinet.
J'ai retourné le verre, et ...

Ben et rien en fait!
Au moment ou on retourne le verre quelques gouttes s'échappent et c'est tout! La perméabilité est insuffisante pour que l'eau s'échappe du verre (environ 25cl).
Je vais retenter l'expérience avec une colonne d'eau plus importante (comme avec une bouteille d'eau de 1.5 litres coupée), mais à première vue, un voile d'hivernage n'est pas une bonne idée pour un plénum classique. Je pense qu'il va freiner voir bloquer la percolation et l'advection Crying or Very sad

Pour la moustiquaire, j'en ai trouvé une à mailles très fines, plus fines que mes grilles de filtration sous sable.
Dès que mon sable sera arrivé, je testerai la pertinence d'en mettre, ne fut-ce que pour réduire le passage des sédiments vers le plénum.
Diggs
Diggs

Messages : 54
Date d'inscription : 08/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

Encore une question (et il y en aura d'autres) Empty Re: Encore une question (et il y en aura d'autres)

Message  Stomias le Ven 16 Aoû 2019 - 21:46

Pour mes deux premiers bacs, j'ai utilisé du géotextile blanc non traité que tu trouves chez LM au rayon jardinage. Ce dernier est 100% perméable et inerte. Le voile d'hivernage n'est pas adapté et pas inerte non plus d'après mes informations.
Stomias
Stomias
Modérateur / Conseiller

Messages : 3125
Date d'inscription : 04/07/2015
Age : 65
Localisation : Loiret (45)

Revenir en haut Aller en bas

Encore une question (et il y en aura d'autres) Empty Re: Encore une question (et il y en aura d'autres)

Message  Diggs le Ven 16 Aoû 2019 - 22:08

J'aurais bien testé le geotextile, mais bon, pas trouvé d'échantillon Laughing
Ceci dit la composition est la même (polypropylène intissé), et le voile d'hivernage est censé être perméable Shocked

L'avantage avec le géotextile est que la perméabilité est normée en principe (EN ISO 11058, 13562, 12958 et 12956) contrairement au voile d'hivernage, ce qui en fait certainement un bien meilleur candidat.

Cependant, cette perméabilité est bien plus faible qu'une moustiquaire à mailles fines. Aussi ayant trouvé la moustiquaire qui va bien, je ne tenterai pas le géotextile.
Mais je pense que l'utilisation de géotextile impose de vérifier sa perméabilité (grandes variations suivant l'usage auquel il est destiné) afin que l'advection ne soit pas entravée.
Diggs
Diggs

Messages : 54
Date d'inscription : 08/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

Encore une question (et il y en aura d'autres) Empty Re: Encore une question (et il y en aura d'autres)

Message  Stomias le Sam 17 Aoû 2019 - 14:41

Diggs a écrit:Cependant, cette perméabilité est bien plus faible qu'une moustiquaire à mailles fines. Aussi ayant trouvé la moustiquaire qui va bien, je ne tenterai pas le géotextile.
Mais je pense que l'utilisation de géotextile impose de vérifier sa perméabilité (grandes variations suivant l'usage auquel il est destiné) afin que l'advection ne soit pas entravée.

Le géotextile que j'ai utilisé, a été préalablement chiffonné et rincé à l'eau claire. Les essais effectués à l'époque ont été concluants concernant sa perméabilité. Le sac confectionné a été mis dans un seau et rempli d'eau. Lorsque j'ai soulevé le sac, ce dernier s'est vidé (par perméabilité) en moins de 30".

Je vois que tu te poses beaucoup de questions concernant la façon de la mise en œuvre ainsi que de la composition de ton plénum (version matérialisée). Ces questions, je me les suis également posées, surtout en ce qui concerne les composants que pouvaient renfermer ces matériaux. J'ai donc pris la décision de ne pas matérialiser le plénum de mon dernier bac.
La version naturelle (seulement du sable) fonctionne aussi bien que la version matérialisée! Alors pourquoi chercher à mettre absolument des matériaux non naturels, dont on a des doutes sur le comportement chimique et mécanique, dans un bac dont la méthode d'épuration se veut naturelle .?
Stomias
Stomias
Modérateur / Conseiller

Messages : 3125
Date d'inscription : 04/07/2015
Age : 65
Localisation : Loiret (45)

Revenir en haut Aller en bas

Encore une question (et il y en aura d'autres) Empty Re: Encore une question (et il y en aura d'autres)

Message  Diggs le Sam 17 Aoû 2019 - 22:43

J'avais lu le topic sur ton sac géotextile Cool

Stomias a écrit:Je vois que tu te poses beaucoup de questions concernant la façon de la mise en œuvre ainsi que de la composition de ton plénum (version matérialisée). Ces questions, je me les suis également posées, surtout en ce qui concerne les composants que pouvaient renfermer ces matériaux. J'ai donc pris la décision de ne pas matérialiser le plénum de mon dernier bac.
La version naturelle (seulement du sable) fonctionne aussi bien que la version matérialisée! Alors pourquoi chercher à mettre absolument des matériaux non naturels, dont on a des doutes sur le comportement chimique et mécanique, dans un bac dont la méthode d'épuration se veut naturelle .?

Bah, le polypropylène est remarquablement stable, même si maintenant on est plus au fait des problèmes liés à ce genre de molécules sur le très long terme, et qu'effectivement, contrairement à une pompe ou un accessoire en "plastique" qui sera certainement changé pour cause de défectuosité, ce qui sera sous le substrat risque d'y être pour longtemps, et on peut s'interroger sur la nocivité à long terme...Mais d'un autre coté, il y a les changements d'eau, et le fait qu'il est quand même rare de ne pas voir un bac refait après quelques années.

Même s'il y a consensus pour dire que, oui, la méthode fonctionne avec ou sans plénum matérialisé, et que le Professeur Jaubert lui même écrit avoir surestimé son rôle il y a une chose que j'ai noté :
Alors qu'on entend pas (ou peu) parler de zones anoxiques avec des phénomènes de fermentation ou de poches d'hydrogène sulfuré avec un plénum matérialisé, ce retour est plus fréquent sur les forums avec les lits de sable épais sans plénum matérialisé.

Pour moi c'est donc un "filet de sécurité" que cet espace d'eau sous le substrat Wink
Diggs
Diggs

Messages : 54
Date d'inscription : 08/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

Encore une question (et il y en aura d'autres) Empty Re: Encore une question (et il y en aura d'autres)

Message  José Chesnel le Dim 18 Aoû 2019 - 12:19



Même s'il y a consensus pour dire que, oui, la méthode fonctionne avec ou sans plénum matérialisé, et que le Professeur Jaubert lui même écrit avoir surestimé son rôle il y a une chose que j'ai noté :
Alors qu'on entend pas (ou peu) parler de zones anoxiques avec des phénomènes de fermentation ou de poches d'hydrogène sulfuré avec un plénum matérialisé, ce retour est plus fréquent sur les forums avec les lits de sable épais sans plénum matérialisé.


Bonjour,

  Adepte des lits de sable très épais ( 20 cm en moyenne ), sans plénum, avec qui plus est du sable relativement fin ( 0/2 ) je n'ai jamais connu en 30 ans de pratique le moindre problème d'hydrogène sulfuré. Voici un extrait d'un article que j'ai publié sur le sujet des différentes causes de dysfonctionnement d'un lit de sable épais :  

"Le sulfure d'hydrogène est le produit de la méthanisation, c'est-à dire le résultat du processus digestif de bactéries anaérobies. Le caractère "anaérobies" caractérise le processus métabolique des bactéries en question et non la condition du milieu favorisant leur maintenance, en l’occurrence dans nos bacs le lit de sable épais. Les bactéries utiles à la dénitrification colonisent les milieux pauvres en oxygène, anoxiques, comme le cœur des pierres vivantes, tandis que les bactéries sulforéductrices ( produisant du sulfure d'hydrogène ) prospèrent en milieu anaérobie, sans oxygène. La couche profonde d'un DSB ne doit donc pas être anaérobie mais anoxique, c'est-à-dire pauvre en oxygène et non pas dénuée d'oxygène !
La puissance de brassage influe bien entendu sur le taux d'oxygène dans le DSB mais elle n'est pas la seule. Il faut aussi considérer très sérieusement la qualité biotique du lit de sable. Ce dernier doit impérativement héberger de l'endofaune et particulièrement de la nématofaune. Aussi petits soient les vers ils circulent verticalement dans le lit de sable jusqu'à la vitre du fond, y compris sous 20 cm d'épaisseur, tout en "jouant" leur rôle de détritivores. Le lit de sable et la nématofaune constituent alors une niche écologique anoxique et non anaérobie ! Pas de détritus non traités dans le sable et un minimum "d'aération" ( bioturbation ) rend "éco-logiquement" impossible la production de sulfure d'hydrogène dans le DSB."
 

Bon dimanche à tous !

J.C
José Chesnel
José Chesnel
Admin

Messages : 383
Date d'inscription : 09/02/2018
Age : 52
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Encore une question (et il y en aura d'autres) Empty Re: Encore une question (et il y en aura d'autres)

Message  Diggs le Dim 18 Aoû 2019 - 13:45

Bonjour José,
Je n'avais pas percuté qu'Aquamicrofaune c'était toi Laughing

Je suis 100% d'accord, je soulignait simplement que les échecs étaient moins fréquents (ou moins exposés?) avec l'espace d'eau confiné que sans...

Ce n'est pas démontré, mais je pense que cet espace d'eau permet de limiter les effets d'une endofaune insuffisante ou de mauvaise qualité, conséquence fréquente du crash des dsb de fine granulometrie...

Après, avec un substrat de forte granulométrie, certainement qu'un brassage suffisant et un décor pensé permettent d'éviter les zones anoxiques liée à une endofaune "deficiente"... mais dans le même temps c'est risquer que ce brassage "suffisant" prive le substrat d'une zone hypoxique suffisante, conduisant à une denitrification incomplète ou insuffisante.

D'où ma conclusion que le plenum classique est plus sur pour les débutants en recifal comme moi, et qu'en tout état de cause, ça ne fait pas de mal d'en avoir un Laughing



Diggs
Diggs

Messages : 54
Date d'inscription : 08/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

Encore une question (et il y en aura d'autres) Empty Re: Encore une question (et il y en aura d'autres)

Message  José Chesnel le Dim 18 Aoû 2019 - 15:41

La conclusion est sage en effet. 👍
José Chesnel
José Chesnel
Admin

Messages : 383
Date d'inscription : 09/02/2018
Age : 52
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Encore une question (et il y en aura d'autres) Empty Re: Encore une question (et il y en aura d'autres)

Message  Diggs le Mar 27 Aoû 2019 - 7:10

J'ai reçu mon aragonite, et je comprends la recommandation de la moustiquaire !
Effectivement le calibrage n'est pas aussi rigoureux que le sable de rivière !!!
2-4 c'est un ordre de grandeur... avec par exemple des grains qui vont faire 1x3mm.
Du coup sans moustiquaire certains passent la grille et vont se retrouver dans le plenum.
Diggs
Diggs

Messages : 54
Date d'inscription : 08/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

Encore une question (et il y en aura d'autres) Empty Re: Encore une question (et il y en aura d'autres)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum