La méthode JAUBERT
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-41%
Le deal à ne pas rater :
-41% sur le Pack enceintes Home Cinéma JAMO PACK
649 € 1099 €
Voir le deal

Necrose de tous les euphyllias

4 participants

Aller en bas

Necrose de tous les euphyllias Empty Necrose de tous les euphyllias

Message  chordata Mer 22 Avr 2015 - 13:16

Depuis 4 jours, quasiment tous mes euphyllia sont en train de nécroser. Les tentacules se détachent d'un seul coup du squelette.

Que puis-je faire ?
avatar
chordata

Messages : 113
Date d'inscription : 02/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Necrose de tous les euphyllias Empty Re: Necrose de tous les euphyllias

Message  Al3an Mer 22 Avr 2015 - 13:51

Tu aurais des photo de ces nécroses?

Dans tous les cas, tu peux déja isoler les euphy touchés dans un bac de quarantaine, ça limitera au moins la prolifération de la bactérie.
Al3an
Al3an
Modérateur / Conseiller

Messages : 3294
Date d'inscription : 12/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Necrose de tous les euphyllias Empty Re: Necrose de tous les euphyllias

Message  Ti-Poulet Mer 22 Avr 2015 - 14:23

Je crois que ça s'appelle la peste ou gelée brune

Texte trouvé sur le net
Maladie de la Gelée Brune (Brown Jelly)
Il semble qu'un certain nombre d'organismes s'associent pour détruire le corail : protozoaires (notamment Helicostoma nonatum), bactéries et vers.

Selon Delbeek & Sprung (1994), cette maladie s'attaque particulièrement à certains coraux :
- Euphyllia (E. encora & E. glabescens)
- Goniopora
- Acropora
- Zoanthus
- Palythoa
- Anthelia
- Cladiella
- Xenia
- Nephtheidae



2- QUELQUES REMEDES EN AQUARIUM :

Avant d'imputer un problème à l'une des maladies étudiées sur les récifs, et avant d'appliquer un remède, il convient d'identifier clairement les causes potentielles du problème. Dans certains cas, le décès d'un corail peut provenir directement des conditions de maintenance, ou indirectement parce que le corail est stressé et développe des maladies dont il est sinon le porteur sain :
- taux de calcium trop bas (inférieur à 400 mg/l) (Delbeek & Sprung 1994)

- température trop élevée (supérieure à 27 °) ou variations trop rapide et importantes (Delbeek et Sprung 1994).

- manque d'écumage

- lumière trop violente ou émettant trop d'UV (Riddle 1997, Thiel 1997, Delbeek & Sprung 1994,...)

- manque de brassage, qui entraîne un étouffement des coraux. Attention, un fort brassage laminaire (courant dans une unique direction) n'est pas non plus optimal. La majorité des auteurs (Thiel 1997, Delbeek & Sprung 1994 - 1997, ...) insistent sur ce point pour éviter les maladies et leur propagation. Soyez d'autant plus attentif à ce point si votre bac a tendance à être chargé : le courant qui pouvait être considéré comme correct à un moment donné en fonction d'une population donnée sera considérablement réduit par une population plus nombreuse.

- paramètres chimiques non conformes (alcalinité trop basse, pH en dehors de l'intervalle requis (7.8 - 8.6), nitrates élevées (attention aux tests qui ne mesurent que les Nitrates - Azotes, 4.4 fois moins élevés que les nitrates totales !), phosphates détectables, silicates trop élevés, salinité trop basse, etc...) (Thiel 1997, Delbeek & Sprung 1994, Bingman 1997). Des études démontrent que les coraux peuvent mourir en la seule présence de phosphates (Wilkens 1990, Thiel 1997).

Des accidents peuvent aussi être la cause du décès des coraux. Un ventilateur tombé dans un aquarium a ainsi gravement endommagé ses habitants, tant par le poids de l'appareil (!) qu'en raison du courant électrique qui est passé dans l'aquarium. Des courants entre 12 et 65 volts sont très facilement mesurables dans nos aquariums, en provenance des appareils électriques multiples qui y baignent. En dehors des conséquences connues de ce courant sur les poissons (en raison de la sensibilité de leurs lignes latérales) (Davidson 1997), il se peut qu'il puisse y avoir une incidence sur les coraux.

D'autres phénomènes ont été identifiés qui entraînent le décès de certains coraux. Il en est ainsi des micro-chenilles qui ont décimé la majorité des Montipora distribués en Ile de France à un moment donné. Invisibles, elles dévorent le corail petit à petit. Surveillez la présence d'oeufs lorsque vous achetez un corail ! En dehors de la horde de prédateurs potentiels (crabes, Bernards l'ermites, vers divers, poissons, etc...), les mêmes animaux peuvent blesser involontairement vos coraux et déclencher des maladies : Bernards l'ermites, oursins, escargots, poissons,... (Thiel 1997, Delbeek & Sprung 1994)

N'oubliez pas non plus que les coraux luttent les uns contre les autres pour la suprématie, et qu'ils peuvent s'entre-tuer: certains Sarcophytons sont connus pour émettre des composés toxiques qui peuvent tuer les coraux situés dans le courant; le contact entre deux coraux se solde souvent par le décès au moins partiel de l'un des deux; même lorsque le contact n'est pas évident, gardez à l'esprit que certains coraux (Galaxea par exemple) sont capables de tendre des tentacules venimeuses jusqu'à 10 ou 15 cm d'eux et de tuer tout ce qui les entoure ! Les Aiptasias et leur contact urticant engendrent aussi souvent des pertes de coraux. De plus, une trop grande proximité des coraux peut entraîner un stress favorisant les maladies (Siegel 1997).


Solutions possibles :

Les maladies des coraux étant souvent l'oeuvre de bactéries qui vivent dans le corail et qui soudain prolifère en dehors, plusieurs solutions peuvent être envisagées :

- de grands changements d'eau (30% d'un coup) (Thiel 1997)

- bains d'eau douce. Les avis sont assez partagés : selon Riddle, si certains coraux (Sinularia, Sarcophyton, Catalaphyllia,...) peuvent être guéris par des bains dans de l'eau douce, sans trop en souffrir, ce n'est pas le cas des coraux durs à petits polypes tels les Acroporas, Porites, etc... qui peuvent être tués ou rendus malades par ce traitement. Delbeek et Sprung partagent la position inverse au sujet des coraux durs à petits polypes, et recommandent un bain d'une minute dans de l'eau douce à la même température que le bac principal, puis de couper toutes les parties mortes afin d'éviter une rechute. Quelle que soit la position que vous adoptiez, allez-y avec prudence.

- bouturer avant qu'il ne soit trop tard les coraux infectés et baigner les boutures dans une solution de Lugol (2/3 gouttes par litre pendant quelques minutes). Bouturer aussi vos coraux avant que la maladie ne se déclenche, et répandez vos boutures autour de vous, afin d'être assuré de ne pas perdre une souche en cas d'incident.

- siphonner ce qui se détache des coraux afin que cela n'infecte pas les autres colonies, envoyer le jet d'une pompe dessus afin de bien nettoyer, la brosser avec une brosse à dents, et éventuellement recouvrir la partie malade avec de la résine époxy, en recouvrant légèrement la chair encore vivante afin d'être sûr de couvrir toute la zone malade (RTN, Gelée Brune, maladie des bandes noires) (Delbeek & Sprung 1994, 1997)

- ozone : permet de réduire le nombre de bactéries présentes dans l'eau (à condition d'en mettre d'énormes quantités), mais pas d'éliminer les bactéries intracellulaires (Bingman 1997).

- lugol : peut permettre de réduire la quantité de bactéries de l'eau, mais pas dans le corail lui-même à moins de le tuer... (Bingman 1997). Des bains dans une solution de Lugol peuvent cependant permettre de sauver certains coraux (dans une cuve à part, immerger le corail dans de l'eau de mer avec 2 à 3 gouttes de Lugol par Litre, pendant 10 à 20 minutes). Dans le bac principal, 1 goutte par 120 litres, pendant plusieurs jours, peut alléger le problème. Attention, une overdose d'iode peut entraîner un blanchiment des coraux ! (Thiel 1997)

- UV : idem. Les UV réduiront les bactéries libres dans l'eau. Sans plus (Bingman 1997).

- antibiotiques : il s'agit de la seule solution réellement efficace. Certains utilisent de la Tétracycline, mais d'autres dénoncent son instabilité dans l'eau et le fait que les bactéries sont presque insensibles à ce produit... Des amateurs ont obtenus de bons résultats avec un produit nommé doxycyline hyclate en anglais (selon un amateur que je remercie, il s'agit de Vibraveineuse injectable et est utilisé chez l'homme à la posologie de 2 a 4mg .kg les ampoules sont de 100mg). Le Chloramphenicol semble le plus efficace (Wilkens - 1990; Delbeek et Sprung - 1994; Bingman - 1997), au moins pour combattre le RTN. Attention, c'est un produit mal supporté (voire mortel !) par un humain sur 40 000 : Eviter le contact en vous protégeant avec des gants et des lunettes. Le Chloramphenicol étant très peu soluble dans l'eau, il faut le dissoudre dans de l'alcool ou de l'éthanol pur préalablement. Il peut alors se dissoudre jusqu'à plus de 100 mg/ml. Ce produit n'est pas distribué librement : voir avec un vétérinaire.


Utilisation du Chloramphenicol dans un bac de quarantaine (Bingman 1997, Delbeek & Sprung 1997) :
a - Plongez le corail pendant 15 minutes dans une solution d'eau de mer et de Lugol (entre 5 et 15 gouttes de Lugol par litre d'eau). Si le corail réagit mal, réduisez la dose de Lugol ou la durée.
b - Déplacez le corail dans un bac de quarantaine (d'un volume de 20 litres par exemple), versez-y 20 mg/l de Chloramphenicol (dissout dans de l'alcool). Vous pouvez aller jusqu'à 50 mg/l. Si vous dépassez cette dose, les coraux peuvent survivre 2 ou 3 jours, mais ils ne seront pas très contents. Changez 100% de l'eau au bout de 24 H. Remettez à nouveau de l'antibiotique. Ne mettez pas de diffuseur d'air dans le bac de quarantaine, afin d'éviter de détruire le médicament. Une pompe de brassage suffit.
c - Au liquide du bac de quarantaine, ajoutez entre 5 et 10 gouttes de Lugol par litre pendant 15 minutes. Cela cicatrise le corail et tue tout ce qui ne l'a pas déjà été par l'antibiotique.
d - Ceci est important : après que le corail ait été enlevé du bac de quarantaine, versez-y de l'eau de Javel, afin de détruire l'antibiotique et toutes les bactéries encore vivantes. Vous devriez de même Javelliser l'eau du changement d'eau, en laissant l'eau de javel agir pendant quelques heures. Il est extrêmement irresponsable de jeter des antibiotiques dans la nature, car cela entraine l'augmentation de la résistance aux antibiotiques des bactéries vivant en milieu naturel.

Utilisation du Chloramphenicol pour traiter le bac principal : Cette solution est la dernière utilisable lorsque l'on ne sait plus quoi faire et que l'on a essayé toutes les autres. Etant très délicate car nécessitant un gros écumeur (ETS !), un Redox mètre et un certain niveau de pratique, je préfère ne pas la proposer ici... La décomposition des bactéries entrainant une consommation de tout l'oxygène disponible, c'est tout l'aquarium qui peut être détruit par le traitement si vous ne faites pas exactement ce qu'il faut au bon moment avec le bon matériel. Attention, elle n'a rien à voir avec celle proposée ci-avant !! Reportez vous à l'article de Craig Bingman cité en référence.


CONCLUSION

On le voit, les maladies en captivité proviennent bien souvent des conditions de cette captivité, qu'il s'agisse de l'hygiène de l'aquarium ou de l'attention que vous portez à vos coraux (lumière, brassage, acclimatation, densité de population, autres habitants du bac,...).

Quoi qu'il en soit, une grande partie de la maintenance de votre aquarium récifal, surtout s'il est peuplé de coraux durs, consiste à l'observer souvent et avec attention. Si vous détectez assez rapidement un problème, vous aurez d'autant plus de chance de pouvoir intervenir avec succès et soit lutter efficacement contre le mal, quel qu'il soit, soit sauver ce qui peut encore l'être.
http://www.recifaliste.com/t3134-gelee-brune-sur-euphyllia
Ti-Poulet
Ti-Poulet

Messages : 172
Date d'inscription : 10/11/2012
Age : 43
Localisation : La Réole (33)

Revenir en haut Aller en bas

Necrose de tous les euphyllias Empty Re: Necrose de tous les euphyllias

Message  chordata Mer 22 Avr 2015 - 14:26

Salut,

Je n'ai pas de bac de quarantaine, j'ai coupé le pied mère en plusieurs boutures que j'ai séparé aux quatre coins du bac. J'ai un autre euphylia angora ( celui qui fait la tête dans les photos de mon bac), qui a les mêmes symptôme.


Necrose de tous les euphyllias Dsc_0033
avatar
chordata

Messages : 113
Date d'inscription : 02/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Necrose de tous les euphyllias Empty Re: Necrose de tous les euphyllias

Message  Al3an Mer 22 Avr 2015 - 14:37

What a Face

Pour moi, amputation pour sauver les têtes non atteintes et mise en quarantaine pour éviter une plus grande propagation.
Lances un bac avec un peu de lumière, du brassage & chauffage.

Et puis tu peux tenter les solutions du textes apportées par Ti-poulet, mais quand ça commence comme ça c'est pas bon signe.
Intervient vite si tu laisses traîner tu vas tout perdre...
Al3an
Al3an
Modérateur / Conseiller

Messages : 3294
Date d'inscription : 12/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Necrose de tous les euphyllias Empty Re: Necrose de tous les euphyllias

Message  Joé Dim 26 Avr 2015 - 11:18

Bonjour Chordata,

malheureusement, je connais ce problème et l'hémorragie est très difficile à stopper. Le bain d'eau douce d'une minute fonctionne, mais tu perdras systématiquement des têtes.
Comme le préconise Al3an, il faut absolument séparer rapidement les têtes qui sont atteintes sinon tu peux tout perdre en une journée.
J'ai aussi remarqué une chose. A chaque fois que je fais un changement d'eau, la contamination redémarre, et je n'ai aucune explication à ce phénomène.

@+
Joé
Joé
Admin

Messages : 6906
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 56
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Necrose de tous les euphyllias Empty Re: Necrose de tous les euphyllias

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum